Récit n°3 - 2 juin 2020

Arrivé en haut du col escarpé, je scrute les pentes environnantes avec mes jumelles. Là-haut, vers les cimes, une dizaine de cornes se détachent. Les seigneurs des sommets se trouvent là toute l'année, bravant tempêtes et vents puissants. Après une approche lente, adaptée au rythme posé et somnolent de ce groupe de bouquetin mâle, j'arrive à me faire accepter. L'intimité des bouquetins est intrigante. Ces mâles broutent, se grattent et respirent l'air frais du printemps, tout cela sous l'oeil aiguisé des étagnes, perchées aux sommets et prêtent à mettre bas dans ces zones tranquilles.

IMG_4680.jpg
IMG_4930.jpg
IMG_4945.jpg

Votre commentaire m'intéresse !